ALL4PACK, l’emballage à l’aube de sa révolution

L’emballage à l’aube de sa révolution

A l’occasion du salon ALL4PACK Paris qui s’est déroulé du 26 au 29 novembre 2018, Fabrice Peltier, designer, consultant pour le salon a été mandaté afin de réaliser une étude sur les prochaines tendances du packaging.

Pour établir cette étude, Fabrice Peltier s’est appuyé dans un 1er temps sur l’EPDA (European Packaging Design Association) dont fait partie Team Créatif. Ainsi 22 designers de 16 pays d’Europe et du Maghreb ont été interrogé sur les défis qui attendent le secteur de l’emballage.

Dans un 2éme temps, Fabrice Peltier a travaillé avec l’institut de sondage YouGov pour questionner 8 253 consommateurs de 6 pays (Allemagne, Angleterre, Belgique, Espagne, France et Italie) afin de comprendre leurs attentes concernant l’évolution du secteur.

De ces deux études terrain ressortent 4 grands défis pour 2050, révolutionnant nos modes de vie et poussant l’emballage à se réinventer.

Sylvia Vitale Rotta, notre CEO, a été choisi pour représenter la France et apporter son regard d’experte sur cette étude.

Le vieillissement de la population

Des emballages plus lisibles seront indispensables. Selon l’étude YouGov, les Baby-boomers (50 ans et plus) et les Millénials (18-34 ans), veulent des emballages plus faciles à ouvrir et à refermer. Voilà qui ouvre des perspectives d’évolution si l’on considère que les Millénnials auront plus de 60 ans en 2050

  • 42% des consommateurs européens estiment que la lisibilité du packaging n’est pas adéquate
  • 47% des personnes interrogées considèrent l’amélioration de l’ouverture et fermeture primordiale
  • 31.5% d’entre eux soulèvent la problématique du poids trop important de certains emballages
L’épuisement des ressources

L’éducation des citoyens reste la meilleure solution pour diffuser les bonnes pratiques en matière de protection de l’environnement. L’emballage est un moyen de faire passer des informations sur le recyclage de celui-ci.

Les européens interrogés appellent à plus d’obligations et plus d’incitation ! Ils souhaitent l’interdiction des emballages non recyclables ainsi que le suremballage. Ils apprécieraient que des dispositifs de récompenses soient mis en place pour le retour des emballages usagés. Cela démontre une envie de changer les habitudes de consommation et de favoriser le recyclage

  • 47% souhaitent interdire le suremballage
  • 40% sont pour l’interdiction des emballages non recyclables
Le développement de l’intelligence artificielle dans tous les domaines

Cette avancée technologique devrait permettre de rendre les emballages plus responsables. Toujours dans l’idée d’éduquer le citoyen, l’intelligence artificielle fait sens si elle aide au recyclage et permet de limiter le gaspillage

  • 38% considèrent qu’il y aura des bénéfices écologiques en aidant les populations au tri des emballages usagés
  • 34% perçoivent l’intelligence artificielle comme une opportunité de limiter le gaspillage, notamment en alertant sur les dates de péremption
La mobilité accrue dans les véhicules autonomes

Lors des déplacements, davantage qu’à domicile, il semblerait que l’emballage doit être encore plus facile à recycler et à ouvrir/refermer. La gestion de l’emballage après son utilisation est la principale préoccupation des Européens.

  • 35% des européens souhaite améliorer la gestion de l’emballage après l’utilisation
  • 37% plébiscitent l’amélioration de l’ouverture/fermeture entre deux usages

Sylvia Vitale Rotta conclue « Il faut agir vite et bien, la planète et les hommes le méritent », coté Design, ces enjeux sont fondamentaux et ouvre de nouvelles perspectives qu’il faut absolument intégrer.

Pour plus d’informations :

https://www.all4pack.fr

https://fr.yougov.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *